Assurance-vie ou investissement immobilier : que choisir ?

L’immobilier et l’assurance-vie sont des placements d’épargne offrant de nombreux avantages intéressants et attractifs. Ceci dit, plusieurs investisseurs ont tendance à hésiter à choisir entre ces deux options d’épargne et d’investissement.

Dans l’article suivant, nous allons peser le pour et le contre de l’immobilier et de l’assurance-vie afin que vous puissiez savoir où placer votre épargne en tenant compte de votre situation.

Qu’est-ce qu’une assurance-vie et comment fonctionne-t-elle ?

L’assurance-vie est un placement permettant de générer des fonds pour votre épargne. En y souscrivant, vous allez percevoir des intérêts sur votre contrat d’assurance qui dépondront du capital investi. Ainsi, vous demeurez l’unique bénéficiaire des fonds d’épargne, et vous pourrez donc réaliser le retrait des intérêts et du capital investi quand vous le souhaitez. Ces derniers seront ensuite transmis aux héritiers ou aux futurs bénéficières.

En outre, l’assurance-vie vous fera également bénéficier de certains avantages fiscaux ainsi que des privilèges pour transmettre votre patrimoine, ce qui signifie que vous pourrez souscrire un contrat d’assurance pour assurer la préparation de votre retraite ou la constitution d’un capital à long terme.

Sachez que l’assurance-vie comporte deux supports d’investissements, à savoir :

  • Les fonds en Euros qui assurent la couverture de votre capital ;
  • Les unités de compte qui incluent les parts de la SCI, SICAV, SCPI…., et qui sont investies dans les actions, l’immobilier ou les obligations.

L’épargnant ou l’investisseur pourra ouvrir plusieurs contrats d’assurance afin d’accroitre le montant de son capital. D’une part, Il vous est possible de réaliser des versement d’une façon régulière, et ce, sans plafond de versement. D’autre part, vous pourrez décider de retirer les intérêts tout comme le capital de départ, ce qui est très avantageux.

De plus, Les impôts liés aux plus-values résultant de l’assurance vie sont réduits, ce qui va faciliter la transmission patrimoniale. De cette manière, la transmission des fonds au bénéficiaire sera exonérée d’impôts et ne sera pas soumise à des frais de succession.

Qu’est-ce qu’un placement immobilier ?

Essentiellement, l’investissement immobilier propose deux solutions :

  • Investir dans la location ou l’immobilier locatif ;
  • Choisir de devenir le propriétaire de sa résidence principale.

Effectivement, la plupart des Français souhaitent faire l’achat d’un bien immobilier pour en faire leur résidence principale, et ce, pour plusieurs raisons.

Des tas de personnes sont à la recherche de compléments de revenus mensuels et passifs, et se tournent vers l’investissement locatif en louant leur bien à des locataires.

La pierre est certainement le placement favori des Français. La volonté d’investir dans l’immobilier est en train de se développer au fil des années dans une économie fragilisée par les dernières crises financières.

Assurance-vie ou investissement immobilier : quel est le placement à privilégier ?

En prenant en considération les avantages et les aspects de chaque placement d’épargne, on peut dire que les deux supports d’investissement sont des produits d’épargne attractifs et intéressants. Votre choix va principalement se faire en fonction de votre âge et de vos objectifs. Si par exemple vous n’avez pas beaucoup de temps libre pour vous occuper de la gestion locative, le placement immobilier ne sera donc pas adapté pour vous. Et si vous avez une psychologie fragile et pas assez solide pour vous confronter aux différentes variations du système financier, l’assurance-vie est à éviter.

Pour vous aider à faire le bon choix et avoir un bon retour sur investissement, voici les orientations à suivre :

Achetez votre résidence principale à 30 ans

A l’âge de 30 ans, vous pouvez opter pour l’achat d’une résidence principale. L’investissement dans la pierre est une bonne idée pour avoir des revenus passifs, sans compter que le prix du mètre carré dans l’immobilier ne cesse d’augmenter. De plus, certains dispositifs peuvent aussi contribuer dans la constitution de votre patrimoine, à l’image de la loi Pinel qui permet de réduire vos impôts en échange d’un investissement locatif.

Diversifiez vos placements dès l’âge de 40 ans

Après avoir atteint la quarantaine, vous pourrez décider de répartir vos fonds dans l’immobilier et même dans une assurance-vie. Celle-ci est à privilégier car elle vous permet de placer vos épargnes sur plusieurs supports, comme les fonds en euros qu’on a cité précédemment. De plus, dès vos 60 ans, l’assurance vie est plus facile à gérer et moins soumise aux taxes que l’investissement immobilier.